L’éducation à la française, un modèle à suivre ?

La méthode éducative française devient de plus en plus populaire à travers le monde, et particulièrement aux Etats-Unis. Récemment, la parution d’un ouvrage sur le sujet par une auteure américaine a remis le sujet au cœur de l’actualité.

La question se pose souvent de savoir comment les Français s’y prennent pour faire intégrer à leur enfants les notions de discipline et d’obéissance dès le plus jeune âge. Les enfants français sont perçus comme plus faciles que les autres : ils feraient leurs nuits très jeunes, seraient plus respectueux de la nourriture, mangeraient plus proprement et seraient toujours polis avec les adultes qu’ils rencontrent même lorsqu’il s’agit d’étrangers. Ils ont également la réputation de ne jamais faire de caprices en public. Enfin, ils feraient le bonheur de leur maman en leur laissant même la possibilité d’avoir ses propres activités pendant que les enfants jouent tranquillement à leurs côtés. D’aucuns s’étonnent même de voir les mamans françaises arborer une si belle mine même après l’arrivée d’un enfant !

Des recherches ont montré que, contrairement aux parents américains qui s’empressent de répondre à la moindre demande de leurs enfants, la culture française intègre des règles strictes concernant la manière de se comporter face à la nourriture, tout comme pour l’heure des repas et du coucher. Les parents n’hésitent pas à dire « Non » à leurs enfants et la punition n’est pas proscrite des méthodes éducatives. Le but est de faire prendre conscience à l’enfant de ce qui est interdit au lieu de se livrer à une analyse de ce qu’il ne faut pas faire tout en laissant l’enfant continuer.

Les écoles françaises contribuent également largement à intégrer la discipline chez les enfants. A l’école, les enfants doivent apprendre des textes par cœur, travailler leur écriture et apprendre leur grammaire. L’éducation française est souvent comparée à la manière dont l’éducation est perçue dans la culture chinoise en matière d’importance de la discipline : les jeux vidéo et la télévision sont bannis, toute l’attention étant concentrée sur le travail scolaire.

Certains s’interrogent sur le bien fondé de cette exception française qui serait réservée aux classes socioprofessionnelles les plus privilégiées. Pourtant, des témoignages de familles françaises de tout milieu semble confirmé que ce type d’éducation, assez rigoureux, n’est pas réservé à certains enfants seulement mais à tous les petits Français en général.